le forum a changer d'adresse il est maintenant dispo sous ce lien http://danse-macabre.Xooit.be
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Ridgway gary" Etat-unis

Aller en bas 
AuteurMessage
mylene229 vampire*
modérateur
modérateur
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 47
Localisation : cimetiere(nord59)
humeur : mi ange mi demon
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Nom: bloodlady
Race: vampire
PV:
50/50  (50/50)

MessageSujet: "Ridgway gary" Etat-unis   Mar 8 Juil - 5:25

pour en savoir plus:
http://www.tueursenserie.org/article.php?id_article=21

Ridgway,Gary


Nom : Gary Leon Ridgway
Surnom : "The Green River Killer" ("le tueur de la Green River").
Né le : 18 février 1949, à Salt Lake City (Utah) - Etats-Unis.
Mort le : Toujours en vie. Incarcéré au pénitencier d’état de Walla Walla (état du Washington).

Entre
1982 et 1985, des dizaines de jeunes femmes, pour la plupart des
prostituées, disparurent dans le sud du Comté de King, dans l’état du
Washington. Les premières victimes furent découvertes près de la
rivière qui allait donner son surnom à leur meurtrier. Malgré des
années d’enquête et des millions de dollars de dépenses, le tueur de la
Green River ne fut pas appréhendé... jusqu’en 2001.
Grâce à l’ADN, la police identifia l’assassin comme étant Gary Ridgway,
un homme qui figurait depuis 1983 sur la liste des suspects, mais que
sa bonhomie avait permis de passer entre les mailles du filet. Sous une
apparence banale et aimable, il s’avéra être une machine à tuer aussi
gaciale qu’un iceberg.

Crimes et chatiments:

Au début des années 1980, l’autoroute
99 « Pacific Highway » était toujours bondée. Le morceau d’autoroute
qui longeait l’aéroport international, surnommé le "Strip", était bordé
de commerces divers, de fastfoods, de motels, de magasins, de
supermarchés et même d’une petite église.
Lorsque les « filles » et leurs souteneurs avaient investi le "Strip"
dans les années 1970, la drogue avait inévitablement fait son
apparition dans cette zone.
L’endroit n’était toutefois pas un coupe-gorge. Un restaurant chinois
avait été braqué et il y avait parfois des meurtres tout au long de la
Pacific Highway, mais les familles continuaient de pique-niquer et de
nager dans le parc Angle Lake.

En mai 1981, Ridgway commença à sortir
avec une femme de 5 ans son aînée, Darla, qui avait eu une jeunesse
difficile et cinq enfants, dont seule la dernière vivait avec elle.
Elle le trouva gentil et sympathique, fort, calme et soigné... mais peu
attentionné. Ils avaient peu de choses en commun et passaient surtout
leur temps à faire l’amour, chez eux, dans la forêt, dans la voiture...
Ils faisaient également beaucoup de camping car Ridgway adorait rester
dans la forêt, près de la rivière.
Leur relation cessa lorsque Ridgway lui annonça son intention
d’intenter une action en justice pour obtenir la garde totale de son
fils, Matthew. Darla, qui, elle, n’avait pas la garde de quatre de ses
enfants, ne put le supporter émotionnellement.
Ils se quittèrent sans animosité.

En novembre 1981, Ridgway acheta une maison à quelques centaines de
mètres du Strip, sur Military Road. Il allait y habiter seul jusqu’en
1985. Il ne l’entretenait pas, les volets étaient souvent clos et ses
voisins ne le voyaient presque jamais.
Le 11 mai 1982, il fut arrêté pour avoir sollicité les services d’une
officier de police qui se faisait passer pour une prostituée. Sa petite
amie du moment, Roxanne T., l’apprit, mais Ridgway lui expliqua
laconiquement que pour lui, "les putes sont des choses"...
Elle ne dut pas lui en tenir rigueur car ils se fiancèrent peu après.
Mais elle rompit lorsqu’elle réalisa que Ridgway sortait avec d’autres
femmes qu’elle.

Le mois de juillet 1982 allait marquer le début d’un cauchemar qui allait durer des années.

Le corps de Wendy Coffield


Le 15 juillet 1982, deux garçons qui
faisaient de la bicyclette découvrirent le corps de Wendy Lee Coffield,
une toute jeune prostituée de 16 ans, coincé sous un pont, flottant
dans la Green River, près de Kent. Elle avait été violée et étranglée
avec son pantalon.
Elle fut identifiée grâce à un tatoueur qui reconnut ses œuvres sur sa
peau, photographiées et publiées par la police. Elle vivait avec sa
mère dans un petit appartement à Pullayup, en banlieue de Seattle. Sa
mère, qui s’attendait à ce qu’un tel malheur arrive un jour à sa fille,
expliqua que Wendy avait été violée à l’âge de 14 ans par un homme qui
l’avait prise en stop. A partir de là, elle avait plongé dans une
spirale sans fin...

Le 12 août 1982, un homme qui prenait
de l’essence remarqua le corps nu d’une femme flottant dans la Green
River, à 300m au sud de l’endroit où le corps de Wendy Lee Coffield
avait été retrouvé. Le corps, nu, était bloqué dans un enchevêtrement
de branches. L’enquête fut assignée au détective Dave Reichert, un
jeune enquêteur du bureau du shérif, qui avait grandi dans la région et
la connaissait bien.
Le corps fut identifié grâce à ses empreintes digitales : Deborah
Bonner, 22 ans, avait déjà été arrêtée pour prostitution. Elle avait
été vue pour la dernière fois le 25 juillet sur la Pacific Highway.
Debra, une jeune femme mince qui avait grandi dans la ville de Tacoma,
avait quitté l’école très jeune et était tombée amoureuse d’un homme
qui l’avait conduite à la prostitution et la drogue. Les enquêteurs
soupçonnèrent d’abord cet homme violent et déjà condamné pour meurtre
12 ans auparavant, mais il avait un alibi.
Ils interrogèrent près de 200 personnes, pour la plupart des
prostituées, mais aussi des propriétaires de motels ou de bars, des
chauffeurs de taxi et des serveuses. Cela ne les mena à rien.

Le 15 août 1982, un homme qui péchait
au sud de la Green River, à la limite de Seattle, aperçut le visage
d’une jeune femme noire, les yeux grands ouverts, dont le corps
affleurait à la surface de l’eau. Pensant que c’était un mannequin, il
tenta de rapprocher le visage de sa barque avec un bâton. Mais le corps
était coincé contre un rocher et l’homme, à force de tirer, fit
chavirer sa barque et se retrouva à l’eau. Terrifié, il réalisa que ce
n’était pas un mannequin mais un véritable corps. Quelques secondes
plus tard, alors qu’il tentait de remonter dans sa barque, il découvrit
un second corps qui flottait, une autre femme noire à moitié nue.
Il nagea aussi vite que possible jusqu’à la rive, et resta assis à cet
endroit, en état de choc. Une demi-heure plus tard, un père et ses deux
enfants s’avancèrent vers lui, à bicyclette. Il les arrêta et leur
demanda d’appeler la police.
Un adjoint du shérif arriva rapidement mais eut du mal à croire le
récit du pêcheur... jusqu’à ce qu’il voit les deux corps flottant dans
l’eau.

Dave Reichert et l’officier de patrouille Sue Peters se rendirent sur
les lieux, accompagnés du Major Dick Kraske, commandant de l’unité des
Crimes Violents. Les enquêteurs établirent un périmètre de sécurité et
commencèrent à fouiller les berges.
Les rives étaient très pentues et les herbes folles très hautes, formant un véritable rideau végétal.
Dave Reichert glissa sur les berges humides et faillit marcher sur un
troisième corps de femme, à moitié nu, à 5 m de la rivière. Le tueur
avait abandonné là sa troisième victime, sans la mettre à l’eau,
peut-être parce qu’il avait entendu quelqu’un approcher.
La victime semblait fort jeune et avait le teint "café au lait". Elle
avait été étranglée : un pantalon bleu était encore serré autour de son
cou. Elle s’était sûrement débattue car on distinguait des hématomes et
des griffures sur ses bras et ses jambes.
Le médecin légiste déclara que les 3 jeunes femmes avaient été
étranglées. On découvrit des cailloux pointus enfoncés dans le sexe des
deux femmes trouvées dans l’eau. De grosses pierres avaient été
attachées à elles comme des lestes, pour les attirer vers le fond.
La décomposition compliqua la tache du médecin légiste qui voulut
relever les empreintes des victimes. On parvint toutefois à les
identifier.

Marcia
Fay Chapman, une petite femme de 31 ans, nourrissait ses 3 jeunes
enfants en se prostituant sur le Strip. Elle avait quitté son
appartement le 1er août et n’avait plus été revue depuis.
Les deux autres victimes furent identifiées grâce à des portraits-robots publiés par la police dans les journaux.

Cynthia
Hinds, 17 ans, était une jolie jeune fille noire que l’on surnommait
"Cookie". Elle se prostituait et son souteneur l’avait vue pour la
dernière fois le 11 août, sur le Strip, alors qu’elle montait dans une
grosse Jeep noire.

La
victime retrouvée dans l’herbe se nommait Opal Mills. Elle avait à
peine 16 ans, c’était une adolescente rêveuse et fragile. Ses parents
et son grand frère, très inquiets depuis sa disparition, expliquèrent
qu’ils l’avaient vu pour la dernière fois le 12 août. Opal Mills était
une amie de Cynthia Hinds mais ne se prostituait pas. Elles avaient
l’intention de se faire un peu d’argent en repeignant des maisons
ensemble.

_________________
Image and video hosting by TinyPic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mylene229.skyrock.com/profil/
winfield lycan

avatar

Nombre de messages : 488
Age : 48
Localisation : nord
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Nom: winfield
Race: lycan
PV:
50/50  (50/50)

MessageSujet: Re: "Ridgway gary" Etat-unis   Mer 9 Juil - 13:08

passionant mais terrifiant en meme temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://windfield59132.skyrock.com/profil/
 
"Ridgway gary" Etat-unis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etats-Unis - Portugal
» Etat "en perdition"
» La Cour Bubonique du Frère Bassik aux Six Pustules, dit " le Purulent"
» Blisters "Artizan Design" pour RoE
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
l'Antre des Damnés :: LA CULTURE GOTHIQUE :: † L'ECATOMBE .-
Sauter vers: